Le Monde Celtique

"L'image actuelle que nous avons des anciens celtes est celle de barbares, chargeant bestialement les légions romaines

De druides performant d'étranges incantations et des sacrifices

De femmes se battant aux côtés de leurs hommes et même prenant le commandement des armées

Voici les premières images que l'on se fait, lorsque nous évoquons les Celtes."

 

-Philip Freeman, "War,Women and Druids"

 

Pour avoir une meilleure approche de pourquoi Morrigan a une si grande importance dans le panthéon celtique, il est important de se pencher sur la culture celtique d'où elle est originaire. Le monde dans lequel nous vivons est tellement différent de celui des anciens celtes, qu'il est vraiment primordial de s'intéresser à leur culture. Nous ne pouvons prétendre comprendre leur mythes si nous ignorons tout de leur monde.

Qui sont les Celtes ?

Territoires et expansion celtiques

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les celtes n'étaient pas un peuple uni. Ils étaient composés de petites tribus indépendantes, qui ont migré de l'est de l'Europe il y a plus de 2000 ans. Ils ont occupés une grande majorité de l'Europe : de l'Autriche, du sud de l'Allemagne, de la Suisse, du nord de la Grèce et de L'Italie, de l'Espagne, de la Grande-Bretagne, de l'Irlande, jusqu'en Écosse.

C’est très probablement leur incapacité à s’unir et à fonder des entités politiques plus vastes que la cité ou la confédération de peuples qui les a perdus : il semble qu’à l’instar des Grecs archaïques, les Celtes avaient une sainte horreur du centralisme et n’avaient connu que des alliances temporaires. Après une suite de revers militaires lors de la guerre des Gaules de -58 à -51, tous les peuples celtes du continent se sont soumis aux Romains. C'est en Irlande que la civilisation celtique a duré le plus longtemps, son insularité est considérée comme étant la cause principale. Les légions romaines n'ayant pas franchi la mer d'Irlande, les Gaëls n'ont pas subi cette acculturation, même si des relations avec l'Empire romain ont existé dès le 1er siècle av. J.-C. C'est la conversion des peuples celtes et, en premier lieu de leurs élites, au christianisme qui fait entrer l'Irlande dans le Moyen Âge européen. Changement de religion mais pas de classe sacerdotale : si le druidisme disparaît, les druides sont les premiers convertis et deviennent les prêtres de la nouvelle Église. L'apport des nouveaux enseignements au substrat celtique va donner naissance à ce que l'on appelle le christianisme celtique. En 452, c'est le Britto-romain Maewyn Succat, connu sous le nom de saint Patrick, qui débarque dans l'île. Il évangélisa l'Ulster et le Connaught. Patrick est réputé pour avoir chassé les serpents de l'île, expliqué la sainte trinité par l'exemple de la feuille de trèfle et aurait « démontré » aux druides que sa magie était plus puissante que la leur. Si certains traits de la tradition celtique n'ont pas totalement disparu à ce moment là, les Irlandais vont se trouver confrontés à la fin du 8ème siècle à une autre culture, celle des Vikings.

Culture et Traditions

Les Celtes possédaient une culture riche qui sut s’épanouir pendant l’Âge du fer. Ils appartiennent à la famille des peuples Indo-européens. Ne connaissant pas d’unité politique, les Celtes étaient une myriade de peuples possédant des lois, des coutumes et des rites différents. Les premiers écrits sur les Celtes sont issus de textes antiques grecs et romains, car contrairement aux autres civilisations, les Celtes ne mettaient rien sur papier, laissant ainsi aux Druides, le devoir de perpétrer oralement aux générations futurs, leurs cultures, leurs traditions, leur mythes et leurs légendes. Pour les Celtes, les mots prononcés avaient un impacte énergétique. Ils pouvaient servir à maudire ou soigner. Ils pouvaient également invoquer l'image des dieux, au travers des mythes et des chansons. Malheureusement, c'est bien à cause de cette tradition de l'orale que nous savons finalement très peu de choses sur les Celtes. Par la suite, ce sont les moines irlandais qui ont commencé à mettre par écrits les peu d'informations qu'ils avaient, mélangés au bagage culturelle de chaque auteur et bien évidemment en se donnant la peine de les modifiés pour qu'ils puissent être reliés au christianisme.

 

À cause du fait que ce soit les Romains et les Grecs qui ont rédigés la majorité des textes on a tendance à comparer les Celtes à de vulgaires barbares incivils. Mais au contraire, les Celtes étaient des gens très cultivés et même très propres. Ils utilisaient du savon, tout particulièrement pour laver leurs cheveux, bien avant les Romains (Les Romains commencèrent à utiliser le savon qu'après l'an 2. Avant ils utilisaient des huiles pour le bain.) Les Celtes aimaient aussi porter des bijoux ou des ornements, tant les femmes que les hommes. Leurs habits consistaient, pour les hommes, de pantalons et de tuniques à manche longues et pour les femmes, des longues tuniques sans manches. Qu'ils soit pour hommes ou pour femmes, les habits étaient généralement teint de couleurs clairs. Les femmes avaient des cosmétiques, elle utilisaient par exemple les jus de baies pour ombrer leurs sourcils. Elles se coloraient même les ongles. Les femmes et les hommes celtes aimaient avoir les cheveux longs. Les hommes laissaient pousser leurs barbes également. Ils vivaient dans de petits villages sans murs de défenses, composés de petites chaumières circulaires. En temps de guerre, ils se réfugiaient dans des forts bâtit sur des collines pour mettre à l'abri les plus vulnérables. Les Celtes adoraient consommer de la bière et autres spiritueux, presque autant qu'ils adoraient se battre, ce qui explique que ce dernier détail les a fait passer pour une bande de gros rustres ! (rires)

Les Femmes celtes

Les femmes celtes bénéficiaient de plus de droits et de liberté que les femmes de certains pays actuellement. 

Lire l'article

L'art de la Guerre

La guerre avait une place importante dans la culture celtique. C'était une forme d'art culturel qui était ma fois bien respecté.

Article à venir !

La sagesse des Druides

Hommes d'une grande sagesses, ils étaient considérés comme la connaissance incarné et étaient les piliers de la culture, de la religion et des traditions celtes.

Article à venir !


sources : Celtic Lore & Spellcraft of the Dark Goddess, Stephanie Woodfield | Celtic Magic, Conway | Wikipédia | www.histoiredumonde.net/-Celtes-.html